Antonio Fiori : Finances , retour vers le futur

Ainsi, nous sommes autorisés à conclure, de la connaissance que nous avons des habitudes carnassières d’un animal, la présence nécessaire d’armes propres à saisir et à déchirer la proie, un mode de structure de l’appareil digestif approprié au régime carnivore, et ainsi de suite. Partant de là, on a prétendu et beaucoup prétendent encore que la transmission héréditaire d’un caractère acquis serait chose inconcevable. Hélas ! Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » On peut être intelligent toute sa vie et stupide un instant ». Leur surveillance continue de ce libre enseignement populaire se bornera bientôt à y prescrire seulement la condition permanente d’une vraie positivité, en y écartant, avec une inflexible sévérité, l’introduction, trop imminente encore, des spéculations vagues ou sophistiques. Aussi, quand un penseur surgit qui annonça une doctrine d’évolution, où le progrès de la matière vers la perceptibilité serait retracé en même temps que la marche de l’esprit vers la rationalité, où serait suivie de degré en degré la complication des correspondances entre l’externe et l’interne, où le change­ment deviendrait enfin la substance même des choses, vers lui se tournèrent tous les regards. Derrière Coppée, c’est Esterhazy qui s’embusque, et le chaste Flamidien se cale derrière Lemaître. Et, surtout, ils seront diffusés par défaut sans le son. Aux déçus de la croissance des émergents s’additionnent désormais les désabusés de l’essor des classes moyennes émergentes. En fédérant 78% des internautes français*, le streaming musical a assurément le vent en poupe. Sa masse absorbe sans cesse certaines matières solubles contenues dans l’eau ambiante et lui en renvoie certaines autres ; ces échanges continuels, semblables à ceux qui s’effectuent entre deux récipients séparés par une cloison poreuse, créeraient autour du petit organisme un tourbillon sans cesse changeant. C’est sur le plan de l’intelligence, et sur celui-là seulement, que la discussion est possible, et il n’y a pas de moralité complète sans réflexion, analyse, discussion avec les autres comme avec soi-même. Nous savons de longue date que cette lumière est éloignée, ou près de s’éteindre, quand nous avons de la peine à démêler les contours et les détails des objets. L’évolution d’une société destinée à des fins supérieures doit être morale ; elle doit suivre le sillon des roues célestes. Mais cela soulagerait assez vite le moral des électeurs. Nous sommes libres de la poser, pourvu que nous nous demandions si elle trouve jamais son application, si elle s’applique alors à tel ou tel cas déterminé. La prétendue qualité première pourra bien n’être qu’une qualité imaginaire, et à notre égard sera certainement une supposition gratuite. Le CDO doit instaurer l’ordre à partir du chaos et tirer profit des informations en possession de l’entreprise afin d’améliorer la vision d’ensemble et la compétitivité. Les crédits accordés à la recherche de prévention sont minimes dans la masse budgétaire consacrée à la recherche médicale. Mais ceci n’est logiquement qu’un accident. L’idée était aussi au programme du candidat démocrate à la présidentielle américaine de 1972 George McGovern, mais la victoire sans appel de son adversaire, Richard Nixon, lui avait barré la route. Ce n’est pas, comme dit Condillac, qu’il implique deux gains, parce que chacune des parties contractantes estime plus ce qu’elle reçoit que ce qu’elle donne. Quand le peuple verra que c’est 1870 qui recommence, il s’arrangera de façon, comme on dit, à arrêter les frais. Cette organisation économique est morale de par ses fruits dans la mesure où elle a permis d’élever le niveau de vie partout dans le monde et de sortir de la pauvreté des milliers d’êtres humains. Le passage graduel du confus au distinct est donc le procédé de suggestion par excellence. Quel calme ! L’instinct altruiste sera si incomparablement fort que, sans lutte, il nous entraînera. J’interroge enfin ma conscience sur le rôle qu’elle s’attribue dans l’affection : elle répond qu’elle assiste en effet, sous forme de sentiment ou de sensation, à toutes les démarches dont je crois prendre l’initiative, qu’elle s’éclipse et disparaît au contraire dès que mon activité, devenant automatique, déclare ainsi n’avoir plus besoin d’elle. Néanmoins, la zone euro n’apparait pas complètement démunie et est en mesure d’éviter la stagnation économique dans laquelle elle s’engouffre.