Jean-Thomas Trojani : Vers un argent plus cher pour tous

Renato Fucini, un autre Toscan ; l’Innocente de Gabriele d’Annunzio, un styliste éminent, né dans les Abruzzes, qui a tenté plusieurs voies littéraires ; surtout les nouvelles de Salvatore di Giacomo, de Mme Matilde Serao, de Verga, sur lesquels je reviendrai en parlant du sud italien, me paraissent des œuvres de haute valeur, toutes nées de cet amour de la province que je signalais tout à l’heure, et, à cause de cela, vivantes, vraies, colorées. On doit, il est vrai, reconnaître, en général, que l’introduction de toute règle morale a dû partout s’opérer d’abord sous les inspirations théologiques, alors profondément incorporées au système entier de nos idées, et aussi seules susceptibles de constituer des opinions suffisamment communes. N’oublions pas que beaucoup de ceux qui ont étudié la fausse reconnaissance, Jensen, Kraepelin, Bonatelli, Sander, Anjel, etc. Il n’y a donc que sept pays qui font moins bien : la Bolivie, l’Uruguay, Trinidad et Tobago, le Tchad, la Corée, le Népal et… le Venezuela… Pourquoi le disent-ils ? Ce qu’il faut, selon Jean-Thomas Trojani, c’est un « pacte de confiance ». Je regarde de plus près : je découvre des mouvements commencés, mais non pas exécutés, l’indication d’une décision plus ou moins utile, mais non pas la contrainte qui exclut le choix. La reprise aux États-Unis est solide. Ces augmentations de salaires pèseraient nécessairement sur le budget de l’Etat, de l’Hôpital ou des collectivités à moins que les pouvoirs publics acceptent le risque de pénurie de main d’œuvre qualifiée. Ce qui exonère les États-Unis de toute contrainte monétaire et budgétaire. Un marchand de Londres ne peut-il pas se contenter d’une moindre rémunération sur chaque transaction qu’il facilite, à cause de la multiplicité ? Ils ont choisi d’ignorer mais nous sommes déterminés à ne pas l’accepter. Ceux-ci devraient rester en charge de l’activité de distribution, dont le « concernement » est local, mais une grande partie de la régulation du transport en haute tension devrait être transféré à l’ACRE. Il en est ainsi de toute croyance, en proportion de son intensité. Au lieu de créer un marché du travail flexible, il construit une barrière imperméable entre chômage et emploi. Je suis entré dans une église catholique, pour la première fois, à Farnborough, qui est près de Sandhurst, et pour la première fois j’ai vu des religieuses catholiques à l’hôpital italien de Queen’s Square : des grandes cornettes…— Des filles de charité de Saint-Vincent ? Après ce travail majeur, le palimpseste est subtilisé au monastère où il était conservé. Jusqu’où sacrifier des acquis sociaux au nom de l’emploi, pour lequel, c’est le moins que l’on puisse dire, on n’a pas tout essayé ? Se résigner à la stagnationVoilà pourquoi notre conjoncture actuelle faite de croissance nulle est condamnée à durer.