Prospectives économiques africaines

On l’a vu à l’œuvre avec le cas de la Grèce, qui n‘a pu éviter temporairement un défaut, assorti d’une probable sortie de l’euro, qu’en échange d’une rigueur drastique et d’un abandon de sa souveraineté. On leur fait l’aumône — l’aumône de toutes sortes de choses. Des remarques analogues peuvent s’appliquer à la crédibilité des témoignages. Ce programme, annoncé par le président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker en novembre, représente un énorme budget fictif, deux fois supérieur au budget annuel officiel de l’Union européenne, qui va financer les projets d’investissements publics et va finalement aider les gouvernements à contourner les limites d’endettement établies dans le Pacte de Stabilité et de Croissance. Les projets privés comprendront la fourniture d’infrastructures, dont le coût doit être remboursé au moyen de péages ou de frais d’utilisation perçus par un opérateur privé. Lorsqu’une chose exige pour se produire et pour subsister l’accord ou le concours harmonique de causes diverses, c’est-à-dire une combinaison singulière entre toutes les autres, il n’y a pour la raison que trois manières de se rendre compte de l’harmonie observée : 1° par l’épuisement des combinaisons fortuites, dans le champ illimité de l’espace et de la durée, où toutes les combinaisons instables ont dû disparaître sans laisser de traces observables, tandis que notre observation porte et ne peut porter que sur celle qui a réuni fortuitement les conditions de durée et de persistance ; 2° par La haine de l’Allemand pourrait bien devenir une maladie contagieuse. N’y a-t-il pas une contradiction entre la permanence qu’on lui attribue et cette disparition momentanée ? Contrairement à d’autres critiques, je ne m’attends pas à ce que le programme ne parvienne pas à soutenir la demande dans l’économie européenne. Prospectives économiques africaines, demande que cette question bénéficie d’un large débat institutionnel. En effet, la zone primaire de l’euro ne constituait pas ce que l’on appelle une « zone monétaire optimale ». Après tout, les 315 milliards attendus qui doivent être distribués sur trois ans représentent 2,3% du PIB annuel de l’UE. En Grande-Bretagne où des ressources fiscales considérables ont été mobilisées pour sauver des banques universelles comme la Royal Bank of Scotland et la Lloyds, les députés ont appliqué au pied de la lettre les recommandations de la commission Vickers, prônant une stricte séparation entre les activités de banque commerciale et de marché. Autre chose en effet est dire que tout est Dieu (grec), autre chose de dire que tout est en Dieu (grec). La richesse s’aimante aux régions les plus compétitives tandis que les régions faibles sont progressivement ruinées ; leurs habitants devront migrer vers ces régions riches, et en contrepartie il faudrait d’importants transferts pour la survie des autres régions. D’un autre côté, partout où une classe autrefois dominante a perdu son ascendant, ou bien encore partout où son ascendant est impopulaire, les sentiments moraux qui prévalent portent l’empreinte d’un impatient dégoût de supériorité. Maastricht a ruiné l’Europe du Sud et affaibli la France et l’Italie !